La baisse du dollar par rapport à la dernière étude réalisée en 2006 fait ainsi de New York une destination plus abordable pour les acheteurs européens «Le shopping aux États-Unis est désormais une option intéressante» pour les Français, les Espagnols ou encore les Allemands qui s'y rendent. Le même constat s'applique à Hongkong, qui est aujourd'hui 18% moins chère que Barcelone, par exemple. L'Afrique du Sud et l'Indonésie sont à présent des destinations touristiques attrayantes, car leur monnaie s'est également dépréciée. Les villes les moins chères se trouvent dans le sud de l'Asie et en Amérique du Sud.

Voir l'article complet sur le figaro.fr