Depuis le début de l’année 2022, le yen a perdu 18% de sa valeur face au dollar et hier, mercredi 22 juin 2022, il a atteint son plus bas niveau en 24 ans. 

Alors que la réserve Fédérale américaine  augmente ses taux d’intérêt de façon constante, la Banque of Japan (BoJ) campe sur ses positions et conserve son taux négatif.

Un yen faible rend les exportations des entreprises japonaises plus compétitives mais fragilise en même temps les ménages japonais. Cet effondrement de la devise accélère la hausse des prix à la consommation, et ce thème s’invite dans la campagne électorale.

L’opposition dénonce la « Kishida inflation », du nom du premier ministre  japonais, et le manque de volonté du gouvernement de freiner l’inflation.

Les journaux japonais rapportent des hausses de prix étonnants : + 30 % sur la mayonnaise, + 50 % sur l’huile de cuisine sur un an.

Fumio Kishida a dévoilé les mesures pour lutter contre cette inflation et freiner la hausse des prix agricoles.

Nous vous conseillons la lecture de l’article de Japon Infos sur ces mesures.