• COTATIONS
    Le cours de l'once d'or côté a été bien chahuté cette semaine. Sa cotation au London Bullion Market Association est passée de 1516€ à 1493€ l'once soit une baisse de 1,5%. La tendance était encore plus marquée sur la cotation en dollar avec une diminution du prix de l'once de 32$. Explication : le dollar US s'est renforcé cette semaine et le taux à 10 ans des bons du trésor Américain est également remonté. Les investisseurs ont donc préféré le billet vert et les obligations américaines. 
    L'once d'argent a abandonné plus d'un euro en valeur absolue sur la cotation internationale soit une baisse de 5% et un prix à 19,11€.
  • LES MARCHÉS
    Cette semaine s'annonçait plutôt technique avec peu d'indicateurs macro économiques. La fin de la semaine était marquée par une séance boursière dite des "4 sorcières" pendant laquelle un grand nombre de positions des investisseurs étaient débouclées, ce qui a généré de la volatilité. Le Dow Jones et le Nasdaq ont encore baissé cette semaine et le CAC 40 terminait sous la barre des 6600 à 6570 points. 
  • ÉCONOMIE
    La question qui reste en suspend est de savoir si les prochains indicateurs vont valider ou pas la baisse de l'inflation. La hausse des prix dans le secteur de l'énergie, par exemple, doit-elle être considérée comme un élément ponctuel ou va t-elle se diffuser sur d'autres secteurs? De nombreux analystes pensent que le baril de pétrole se situera autour des 100 dollars à la fin de l'année. Pour rappel, il gravite actuellement autour des 73 dollars. Et cette hausse aurait un impact important sur les marges des entreprises.
    On peut espérer un second souffle pour l'Europe et l'économie américaine avec les plans de relance et d'investissements. Les Etats Unis vont injecter les deux prochaines années des montants considérables qui vont sans doute entrainer une dynamique positive.
    En Chine, on assiste à un affaiblissement de la reprise mais pas à un retournement de tendance. Le gouvernement chinois se garde des marges de manoeuvre via une politique monétaire restrictive et une régulation de plus en plus intense. On regardera attentivement les évolutions du dossier Evergrande, géant de l'immobilier chinois au bord de l'effondrement.
  • NOTRE COUP DE COEUR DE LA SEMAINE
    Si depuis les années 1970, l'or n'a plus de fonction monétaire, les Etats en conservent encore d'importantes quantités en réserve. Il faut croire que l'or demeurera pour longtemps encore la valeur refuge ultime. Le stock d'or de la France qui est d'environ 2400 tonnes est conservé à la Banque de France dans "la Souterraine". C'est le surnom du coffre fort situé 27 mètres sous terre, disposant d'une porte blindée de 8 tonnes et d'un plafond en béton d'une épaisseur de 6,5 mètres. Le stock d'or français pourrait être contenu dans une douzaine de bétonnières environ. Voici la démonstration :
    Pour rappel, la densité de l'or est d'environ 19,320kg/dm3. Le volume d'une tonne d'or est donc de 51,76 litres. ((1/19,320)*1000)
    Le stock français, nous l'avons vu, est de 2400 tonnes, on arrive à un total d'environ 124220 litres. Une bétonnière pouvant contenir 11000 litres...CQFD
VOUS SOUHAITEZ RECEVOIR NOTRE NEWSLETTER TOUS LES LUNDIS MATINS DANS VOTRE BOITE MAIL .png