Peut-on attribuer au Bitcoin les mêmes qualités de l’or ?
Le Bitcoin est-il une future monnaie mondiale en construction ou une simple valeur refuge comme peut l’être l’immobilier ? 
La montée en puissance de la crypto-monnaie est un phénomène qu'on ne peut s'empêcher de reconnaître. Le Bitcoin est un actif numérique qui s’est affranchi des autorités monétaires. Mais de là à ce qu’il s'impose comme alternative à l'or ou au "dollar roi" et à sa puissance extra-territoriale, la chemin est encore long.

Le Bitcoin en 3 chiffres

  • Le Bitcoin créé en 2008 a vu son cours dépasser les 60000 dollars en 2021.
  • Les échanges quotidiens s'élèvent en moyenne à 40 milliards de dollars.
  • Le protocole cryptographique implique que seuls 21 millions de Bitcoins seront créés d’ici à 2140

Le Bitcoin, une valeur refuge comme les pièces et les lingots d’or?

L’or et le Bitcoin semblent en concurrence dans leur rôle protecteur contre les effets de l’inflation et l’accumulation des dettes. Dans le cadre de la pandémie, les deux actifs ont pleinement profité de politiques ultra accommodantes mises en place par les banques centrales. Comme l’or, le Bitcoin profite de la faiblesse des taux qui réduit leur coût de détention car ni l’un ni l’autre ne procurent d’intérêt. Mais leurs caractéristiques sont très différentes :

  • L’un est une ancienne monnaie usuelle qui a servi de monnaie universelle et reste une devise de réserve que les banques centrales du monde entier continuent d’acquérir et stocker. 
  • L’autre est un actif moins mature, sans véritables fondamentaux, dont la plupart des investisseurs n’arrivent pas à apprécier la nature réelle des contreparties. Risque “cyber” et transactions en cryptomonnaies liées à des activités criminelles (arnaques, piratage…) font souvent une mauvaise publicité à cet univers. Il est même possible de noircir davantage le tableau en ajoutant la débauche d’énergie générée par le Bitcoin. Mais ces éléments ne sont pas une fatalité et Rome ne s’est pas faite en un jour. Tout n'est pas perdu et le Bitcoin sera peut être le nouvel or digital.

La spéculation sur l’or et le Bitcoin répondent par ailleurs à des besoins très différents.

  • Pour l’or, il s’agit d’une quête de sécurité
  • Pour le bitcoin, d’une appétence pour le risque. 

Le problème pour les investisseurs, c'est que la  disparition du Bitcoin serait sans effet sur l’avenir prometteur de la filière blockchain. La véritable épée de Damoclès suspendue au-dessus du Bitcoin repose sur la sacro-sainte souveraineté monétaire d’un pays. La Chine en a fait la démonstration en 2021 et n’a eu aucun état d’âme à donner une leçon à ceux qui voulaient remplacer le Yuan. Elle a déclaré illégales toutes les transactions en cryptomonnaies et a interdit le minage.

Qu’est ce qu'une monnaie?

Sur le plan juridique, une crypto-monnaie n'est pas une monnaie : elle ne dépend d'aucune institution, ne bénéficie d'aucun cours légal ce qui rend l'évaluation de sa valeur difficile, et ne peut être épargnée donc constituer une valeur de réserve. Dans le cas des monnaies virtuelles, l’émetteur n’est pas le fait d’un agent, comme une Banque Centrale, mais d’un réseau collaboratif ouvert à tous.

Les formes de la monnaie ont évolué. Les métaux précieux ont été remplacés par les monnaies-papier convertibles en or puis par les monnaies fiduciaires émises par les banques centrales. La monnaie n’a donc pas de forme particulière, mais évolue avec le temps. 

Le dénominateur commun est la confiance de la communauté des usagers. C’est seulement cette confiance qui confère à la monnaie une valeur d’échange permettant de conclure définitivement une transaction. 

Ce qui importe en fin de compte, ce sont les fonctions que la monnaie assure : moyen de paiement, unité de compte et réserve de valeurs. 

Si le Bitcoin n’est pas une monnaie, peut-on le considérer comme une valeur refuge à savoir un actif financier sécurisant l’épargne en temps de crise? Tout est question de valeur intrinsèque et de réputation.

Risques liés au Bitcoin

Le Bitcoin est sujet à de très amples variations. Rien qu’en 2021, son prix a oscillé entre 29700 dollars et 66000 dollars (127%!!!!).
Si la hausse et les gains peuvent être vertigineux, les corrections et les pertes sont parfois très violentes.

Cette volatilité suggère que le Bitcoin répond principalement à une dynamique spéculative plutôt qu'à un moyen de stocker de la richesse sur le long terme.

Autre facteur de risque, les banques traditionnelles, qui dominent l'industrie des moyens de paiement. Attaquées de toutes parts par les licornes Fintechs, il y a peu de chance qu'elles laissent les acteurs de la crypto venir chasser sur leurs terres sans résistance.

Quelques rappels nécessaires sur l’or

→ L’or est un actif tangible, physique, pouvant être livré et stocké.

L’or n’est la dette de personne, reconnu comme une réserve de richesse importante et permettant les échanges depuis des milliers d'années.

Depuis plus d'un siècle toutes les devises se sont effondrées face à l'or.

Les stratégies défensives sont désormais en place pour permettre aux investisseurs de faire face à la flambée des prix de l'énergie ou la pénurie de matières premières. L’or s'est toujours bien comporté en période d'inflation et a un marché très liquide, bien établi. C’est un outil de diversification de portefeuille qui a fait ses preuves. Il a souvent démontré une corrélation négative avec le marché pendant les ralentissements économiques.

Pour certains investisseurs comme Warren Buffett, “ l’or est extrait d’un trou pour être enseveli dans un autre surveillé par des gens que l’on paye pour cela. Un martien observant ce processus se gratterait la tête.” Mais la valeur intrinsèque d’un actif peut s'envisager sous un autre angle. L’or permet aux épargnants de préserver leur capital et de s’abstenir d’investir tant que les projets économiques rémunérateurs se font rares. 

L’or doit s’apprécier relativement aux opportunités et aux risques associés aux autres actifs et supports d’investissement.

L’intérêt de l’or par rapport aux crypto-monnaies reste la stabilité de sa valeur intrinsèque depuis des temps immémoriaux.

La promesse historique de l'or aux investisseurs a toujours été double. A long terme, et seulement à long terme, l'or peut à la fois améliorer les rendements et contribuer à réduire la volatilité.

En mars 2020, le prix du Bitcoin a chuté de plus de 40 % et a terminé le mois en baisse de 25%. En revanche, alors que le prix de l'or avait initialement baissé de 8% en mars, il est rapidement revenu au niveau auquel il avait commencé et a poursuivi sa trajectoire haussière.

L'or est un élément naturel rare alors que l’univers des crypto-monnaies s'est considérablement développé ces dernières années. Il existe désormais des milliers de types différents de crypto-monnaies en plus du Bitcoin, disponibles à l'achat via diverses plateformes en ligne.

Alan Greenspan propose une piste de réflexion intéressante: “ L’or reste le moyen de paiement ultime dans le monde. La monnaie fiduciaire, in extremis, n’est plus acceptée par personne. L’or est toujours accepté. “ 

Du point de vue de la régulation, Jérome Powell, Président de la Réserve Fédérale, a indiqué que les Etats Unis n'avaient pas vocation à interdire le Bitcoin comme l'a fait la Chine. Il a ajouté en décembre 2021: 
"Je ne vois pas [les crypto-monnaies] comme un problème de stabilité financière pour le moment."

Pour finir...

Il est tout à fait possible que l'or et le Bitcoin coexistent assez bien sur le marché car leurs fonctions sont bien différentes.

Le marché des crypto-monnaies est toujours en développement et n’a sans doute pas atteint sa maturité. Sa dynamique de prix répond aux attentes des investisseurs en matière de rendements élevés. Le Bitcoin a été beaucoup plus volatile que l'or au cours des deux dernières années, ajoutant ainsi un risque supplémentaire.

Fondamentalement, les investisseurs considèrent l'or et les crypto-monnaies comme ayant des rôles très différents au sein d'un portefeuille d'investissement.

  • La crypto-monnaie : un investissement plus spéculatif et apprécié pour sa faculté à générer des rendements à court terme. 
  • L'or : prisé pour son rôle stratégique dans la préservation du patrimoine sur le long terme et sa position de couverture contre des options d'investissement plus risquées.

L’or, pour le moment, reste le Saint Graal de tout répartiteur d'actifs. Les cryptomonnaies comportent plus de risques, augmentent la volatilité et soumettent les rendements à des fluctuations de court terme souvent élevées.

Bitcoin et d'autres actifs numériques détournent peut-être du capital de l'or, mais il est trop tôt pour dire si c'est parce qu'ils se protègent avec succès contre l'inflation. Les crypto-monnaies attirent des capitaux mais pour des raisons hautement spéculatives.

La raison pour laquelle les gens achètent de l'or à ce stade est beaucoup plus défensive, autour de la thématique inflationniste. Il s'agit de la préservation à long terme de leur capital ou de leur pouvoir d'achat.

Chez CCO, achetez des onces d'or internationales et payez en Bitcoin via Paymium, plate-forme d'échange de cryptomonnaies basée en France depuis 2011.
Or Vs Bitcoin (1080 x 1920 px).png