Newsletter semaine 5.png

Évolution des cours de l'or et de l'argent du 24 au 28 Janvier

● Cotation internationale de l'once d'or : de 1834$ à 1791$ (-2,4%)
● Cotation de Londres LBMA  : en hausse de 1838$ à 1788$ (-2,8%
● Pièce de 20 Francs Napoléon (cotation CPOR by Loomis FXGS) : 308,9€ à 314,9€(+1,9%)
● Le cours de l'once d'argent diminue de 24,28$ à 22,48$ (-8%

ACTUALITÉ DES MARCHÉS ET MÉTAUX PRÉCIEUX

Cette semaine a été marquée par une forte nervosité et beaucoup volatilité sur les marchés. Les investisseurs naviguent en eaux troubles et la tension est montée d'un cran. Malgré de belles publications trimestrielles d'entreprises comme Microsoft ou Tesla, les indices boursiers ont fortement baissé ces dernières semaines, notamment aux Etats-Unis.
S'il s'agit plus vraisemblablement du dégonflement d'une baudruche que de l'éclatement d'une bulle, ce retour de la volatilité doit inciter à la prudence.

Après un bon début de semaine, les cours de l'or et de l'argent ont nettement corrigé. Poussée par un dollar plus fort, la publication d'indicateurs économiques encourageants aux USA et une prochaine hausse des taux obligataires, l'once d'or est repassée sous les 1800$.

Les ratios du 28 Janvier 2022 :

  1. RATIO LINGOT D'OR / BITCOIN = 57611$/37700$ = 1,53 (1,6 en S-1)
  2. RATIO OR / ARGENT = 57611$/722$ = 79,8 (75,6 en S-1)

ECONOMIE

Ce qui peut rassurer

La décision de la Réserve Fédérale de revenir sur des taux d'intérêts positifs est à priori une bonne chose. Il devenait nécessaire de redonner un prix à l'argent. Et d'autres facteurs donnent matière à se rassurer :
- Constater que l'économie mondiale vit avec moins de perfusion
- Atteindre des taux d'intérêt qui reviennent à des niveaux plus logiques
- Voir que certaines valorisations retombent à des niveaux plus normaux
- Avoir conscience que digitalisation et décarbonation sont des thématiques qui vont irriguer l'ensemble des territoires de l'économie.

Ce qui reste inquiétant

La Fed va sans doute augmenter ses taux entre 4 ou 5 fois cette année. Tout dépendra de l'évolution de l'inflation. Si la Réserve Fédérale a déjà commencé à diminuer son programme de rachat d'actifs, on peut s'interroger sur les conséquences qu'auront la diminution de son bilan. Les liquidités ont été tellement abondantes ces deux dernières années que le sevrage risque d'être douloureux.

Les tensions géopolitiques qui opposent la Russie et l'Ukraine vont continuer à peser sur les cours du pétrole et du gaz. On le sait, les marchés n'aiment pas les bruits de bottes. La banque JP Morgan table sur un baril de pétrole à 150$ dans l'année. Rappelons que l'Europe est très dépendante en matière énergétique et importe plus de 40% de son gaz de Russie. L'inflation va continuer à être soutenue sur le gaz naturel. La Russie a d'ailleurs baissé la quantité de gaz qu'elle envoie en Europe et le niveau des prix de l'énergie reste très élevé. A terme, cela impacte les marges des entreprises et devient potentiellement disruptif. Par ailleurs, une invasion de l'Ukraine ouvrirait beaucoup de questions sur la Chine et Taïwan.

Le plus préoccupant reste le sous jacent et le fait que soit évoqué un recul de l'activité aux Etats-Unis au 2ème semestre. L'économie pourrait ralentir et passer en récession aux Etats unis. Le FMI a revu ses prévisions de croissance à la baisse en 2022 pour plusieurs raisons :
- Risque d'un échec de la stratégie 0 covid en Chine
- Déception par rapport aux grandes ambitions de réformes de Joe Biden
- Une inflation qui s'installe dans la durée

MÉTAUX PRECIEUX : L'INFO DE LA SEMAINE

Pièce de monnaie en or du Royaume-Uni, le “Souverain Anglais” est frappé pour la première fois à la fin du 15ème siècle par la Monnaie Royale sous ordre d’Henri VII. Cette frappe est essentiellement d’intérêt numismatique et il s’agit d’un article de collection.

Une nouvelle frappe de Souverain dit « moderne » voit le jour en 1817 sous le règne de Georges III. Cette pièce est à la base du nouveau système monétaire instauré au sein de l'Empire Britannique au début du XIXe siècle. L’Angleterre est alors au fait de sa puissance. Elle a vu naître la révolution industrielle et l’empire britannique est à son apogée, présent dans les Caraïbes, en Amérique du Nord, en Afrique, au Moyen Orient, en Inde, en Asie…le Souverain est d’ailleurs frappé dans les différentes colonies anglaises.

La première émission se poursuit jusqu'en 1820, année du décès du roi. Son fils Georges IV lui succède et voit son effigie frappée sur les nouvelles pièces. Et ainsi se succèdent les différentes frappes jusqu’à Edouard VII. Ce sont les Souverains émis à partir de cette époque qui sont disponibles pour le marché de l’or d’investissement. Parmi ces nouvelles frappes, les plus importantes seront celles de Georges V et de Victoria.

Le Souverain fut pendant longtemps la pièce d'or la plus répandue dans le monde. Utilisé dans le commerce international. c'est, d'une certaine façon, l’équivalent du dollar au 19ème siècle.

Quelques caractéristiques

Poids brut : 7.98g
Poids de fin : 7.32g
Diamètre : 22mm

Le revers est l’oeuvre du sculpteur italien Benedetto Pistrucci qui propose un dessin de Saint George à cheval terrassant le dragon. Entre 1825 et 1871, ce dessin est remplacé par les armoiries royales du Royaume Uni.

Le souverain à l'effigie de la reine Elizabeth II, bien que de poids et de taille identique, possède sa propre cotation.

VOUS SOUHAITEZ RECEVOIR NOTRE NEWSLETTER TOUS LES LUNDIS MATINS DANS VOTRE BOITE MAIL .png