COURS ET COTATIONS

Evolution des cours de l'or et de l'argent du 14 au 18 février 2022 :


MARCHÉS ET MÉTAUX PRÉCIEUX

Traditionnellement, le dollar, le yen japonais et le franc Suisse servent de refuge dans un contexte géopolitique tendu. Les obligations d'états sont également appréciées des investisseurs dans le contexte actuel. Rappelons que lorsque l'aversion au risque progresse, ceux-ci laissent de côté les actions pour favoriser notamment les bons du Trésor. Le "Flight to Quality", phénomène de déplacement des capitaux du marché des actions vers le marché des obligations serait-il à l'oeuvre? 

Les contrats à terme sur le palladium ont dépassé les 2300 dollars l'once, s'approchant de niveaux atteints en septembre 2021. Les tensions autour du conflit russo-ukrainien ont provoqué des craintes de rupture d'approvisionnement sur le marché du palladium, la Russie étant le principal fournisseur mondial.
Dans une note, la Société Générale a déclaré : "un conflit armé avec l'Ukraine pourrait déclencher des sanctions sévères contre les industries russes exportatrices de métaux et réduire considérablement la disponibilité mondiale de palladium, faisant grimper son prix".

Les ratios du 18 février 2022 : 

  • RATIO LINGOT D'OR / BITCOIN = 61038$ / 40110$ = 1,52 (1,40 en S-1)
  • RATIO OR / ARGENT = 61038$ / 768$ = 79,47 (78,92 en S-1)

ECONOMIE


"La Russie est une devinette enveloppée d'un mystère plongé dans une énigme"

Sir Winston Churchill
 
Et peut-être une nouvelle escalade de la situation en Ukraine dissuadera la Fed de relever les taux d'intérêt de 50 points de base en mars, de peur de déclencher des turbulences excessives sur les marchés financiers.
Mais ils ont ajouté que plus l'action serait tardive, plus les coûts à long terme seraient importants. Les États-Unis et d'autres économies avancées n'ont pas réussi à lutter rapidement contre l'inflation au cours des années 1970. Ils ont finalement eu besoin de politiques beaucoup plus draconiennes, qui ont ensuite déclenché la deuxième plus grande récession américaine après la Seconde Guerre mondiale et la crise de la dette des pays en développement.

Selon la banque Morgan Stanley, une éventuelle invasion russe de l'Ukraine pourrait faire basculer les économies dans une récession pure et simple. Les tensions autour du dossier ukrainien font grincer le marché et grimper la valeur des actifs refuges.

En plus des bruits de bottes à la frontière ukrainienne, les investisseurs doivent composer avec les craintes d'une possible accélération de remontée de taux de la Fed. On parle de 5 ou 6 tours de vis prévus cette année et d'une réduction du bilan à partir du 2ème semestre 2022. Tous ces facteurs alimentent la volatilité. Mais peut être les marchés font-ils le pari d'un resserrement monétaire qui ne sera pas aussi intense que ce que les banquiers centraux pourront s'offrir.

La dernière enquête de conjoncture réalisée par la Réserve Fédérale de Philadelphie montre que la croissance de l'activité économique dans le nord-est des Etats-Unis a ralenti plus fortement que prévu en février.

Dans un article publié la semaine dernière, le Fond Monétaire International et la Banque Mondiale ont noté qu'une réponse plus rapide et plus robuste des principales banques centrales pour lutter contre l'inflation augmenterait les coûts de financement des marchés émergents et des économies en développement. Cela pourrait aggraver les crises de la dette existantes.

L'INFO DE LA SEMAINE

Chaque pièce raconte une histoire unique et il est toujours intéressant de comprendre le contexte dans lequel la frappe a été réalisée. L'origine de la pièce de 20$ US remonte au “Coinage Act” de 1792. Cette loi votée par le Congrès des Etats Unis, en plus de fonder un “Hôtel des monnaies” à Philadelphie en Pennsylvanie, définit le cadre de conception et de production de toutes les pièces de monnaies américaines. Certains éléments doivent donc nécessairement figurer sur chaque pièce : 

  • Une image emblématique de la liberté, le mot «liberté» et l'année de la frappe
  • Au revers de chaque pièce d’or et d’argent, un aigle avec l'inscription « États-Unis d'Amérique »

La même loi de 1792 précise que 3 pièces d’or sont émises : une pièce d'or de 10 dollars appelée "Eagle", une pièce de 5 dollars appelée "Half-Eagle" et une pièce de 2,5 dollars appelée "Quarter-Eagle".
Jusqu’en 1850 les pièces “Eagle” de 10 $ restent la plus grande dénomination de toutes les pièces américaines. Elles ont été frappées pour la première fois en 1795, deux ans seulement après la création de la première US Mint.

C'est le "Coinage Act" de 1849 qui autorise la création d’une pièce de 20$ en or.

Étant donné que la pièce d'or de 20 $ avait deux fois la valeur de l'Eagle d'origine (10$), ces nouvelles pièces ont tout simplement pris le nom de "Double Eagle". La ruée vers l’or avait commencé en 1848. Et tant d'or sortait de Californie qu'il faisait baisser la valeur de l’or par rapport à l'argent. 

Quelques chiffres :

  • La teneur en or de la pièce de 20$ était de 0,967 once Troy
  • Le prix officiel était de 20,67 $/oz. 
  • Un dollar représentait 23,22 grains d’or fin (1 once Troy = 31,1g = 480 grains d’or)
  • La Double Eagle représentait 464,4 grains et contenait donc 30,10 grammes d’or fin
  • Poids brut de 33,44 grammes 
  • Poids de fin de 30,10 grammes 
  • Diamètre de 34 millimètres
  • Titre à 900 millièmes d'or fin

Les pièces de 20$ sont produites de 1850 à 1933, date à laquelle le président Franklin D. Roosevelt a rendu illégale la possession d'or et décide l’arrêt de la frappe de pièces d’or. Ce "Gold reserve Act" fait passer le prix de l'or de 20,67 dollars à 35 dollars l'once Troy.

La Double Eagle est très prisée par les américains et les investisseurs étrangers. C'est la plus grosse pièce d'or de valeur d'usage courant jamais frappée dans ce pays. En 2002, une pièce Double Eagle de 1933 a été vendue aux enchères pour plus de 7 millions de dollars.

Les pièces de monnaie Double Eagle ont été fabriquées en deux types principaux:
la Liberty Head (1849 - 1907) et les Saint-Gaudens (1907 - 1933).

Les Liberty Head comprennent 3 versions : 

  • Liberty Head sans devise, valeur « vingt D » (1849 –1866)
  • Liberty Head avec une devise, valeur "vingt D" (1866 –1878)
  • Liberty Head avec une devise, valeur "vingt dollars" (1877–1907)

Les pièces de type Saint-Gauden sont également variées. Elles comprennent : 

  • Un haut-relief, avec chiffres romains, sans devise (1907)
  • Le bas-relief de Saint-Gaudens avec chiffres arabes, sans devise (1907-1908)
  • Le bas-relief de Saint-Gaudens avec chiffres arabes, avec devise (1908 – 1933)

Retrouvez la Double Eagle sur notre site marchand ccopera.com