Les propos alarmants du ministre des finances parus samedi dans le quotidien anglais « the Guardian » indiquent que la Grande-Bretagne faisait face « au pire déclin économique qu'elle ait jamais connu depuis 60 ans » et « qu'il serait plus profond et durerait plus longtemps » que ce que les gens pensaient.

Certains à la City, rapporte le Guardian, estiment que la livre pourrait encore baisser dans les mois à venir au vu des spéculations grandissantes sur une dissension au sommet du gouvernement entre Alistair Darling et Gordon Brown.

La chute de la livre sterling n'est pas brutale car depuis le début de l'année 2008, elle a perdu quasiment 10 % de sa valeur par rapport à l'euro (et plus de 17 % en 1 an).

Source : lefigaro.fr