Les prévisions économiques avec une augmentation du taux d'endettement et du déficit commercial américain favorisent le Yen malgré lui. L'appréciation du Yen va accroitre encore un peu plus le déficit des exportations.

Comme l'année dernière, le pétrole et les matières premières deviennent des placements spéculatifs. Les marchés misent sur des interventions de la FED sur le marché du crédit qui réveillent des craintes d'inflation.

Les prévisions d'une reprise de l'économie américaine formulées par l'administration US et la Réserve fédérale la semaine dernière plaident pour une consommation accrue d'or noir et permettraient à terme de réduire les stocks de brut dans le premier pays consommateur de pétrole au plus haut depuis 1990.