Depuis octobre 2008 jusqu'au début de l'année 2009, le zloty avait perdu 30 % de sa valeur contre l'euro, ce qui a favorisé les producteurs nationaux.

La Pologne à profité pleinement du soutient de l'industrie automobile par les gouvernements européens.

Malgré un accroissement de son taux de chômage et du déficit budgétaire, la Pologne est le seul pays de l'Union Européenne qui a une chance d'afficher une croissance du produit intérieur brut (PIB) cette année.