Après avoir franchit le seuil historique de 1500 dollars l'once le 20 avril dernier, l'or est redescendu à 1480 dollars le 12 mai 2011. Un repli nettement moins brutal que celui observé sur l'argent métal au même moment (voir notre article ARGENT METAL : 150 % de hausse en 8 mois, 50 % de baisse en 15 jours. Pourquoi ?)

Depuis, le marché de l'or physique s'est ressaisi, ce qui se traduit pour les pièces, lingotins et lingot par :

  • une cotation CPoR à 204 € pour le 20 Francs Napoléon Or (surcote de 3,3 %)
  • des primes de +4,7 % pour tous les lingotins (de 50 grammes à 500 grammes)
  • une décôte de 1,4 % pour le lingot de 1 kilo : 33 550 sur la marché parisine contre 34 000 € déjà à l'international.

Le fondateur de Barrick Gold, premier producteur d'or au monde (voir un récent article dans le magazine Le Point) se dit optimiste sur l'or :

Si l'or a grimpé autant depuis plus de 10 ans, c'est parce que les gens veulent préserver et conserver leur richesse. Ils ont perdu toute confiance dans les obligations d'Etat, dans les monnaies, et considèrent qu'avoir de l'or est un placement plus sécuritaire.

A lire :