Les mois de juillet et août ont été le théâtre des plus fortes variations de cours depuis 2008, sur le marché des métaux précieux et particulièrement l'or. L'once est ainsi passée de 1700 à plus de 1900 dollars (mardi 23 août) puis elle est retombée à 1710 le 25 août pour revenir à 1830 $ le 26/08/11.

Voici sous forme de tableau, un petit récapitulatif des mouvements les plus prononcés : BILAN OR ETE 2011

«Il y a un va-et-vient entre les investisseurs qui arrivent sur le marché de l'or (poussés par les incertitudes économiques) et ceux qui sont tentés de prendre des bénéfices à chaque nouveau record», estimait de son côté Ross Norman, analyste du courtier spécialisé Sharps Pixley.

Comment exploiter ce tableau ?

Cas du lingot de 1 kilo :



En passant de 33290 à 40500 €, la hausse du lingot est de l'ordre de 21 % en 2 mois. Il a été surcoté sur le marché parisien CPoR par rapport au marché international (cotation de Londres).

Cas des lingotins de 50 à 500 gr :



Nous avons simplement fait apparaître les primes moyennes constatées pendant cet été. Celles-ci sont relativement contenues par rapport à celles observées sur les pièces dont le cours est fixé quotidiennement par CPoR. La demande ne cesse de grandir sur ces nouveaux produits sortis en novembre 2010 et nous avions déjà fait un petit bilan lors de précédents messages. Depuis leur lancement sur le marché français, la variation de leur prime (= écart entre la valeur intrinsèque du produit et son cours fixé) reste "raisonnable". En effet, avant cet été, elles oscillaient entre 4 et 6 % contre 5 à 8% en juillet/août. Cette "stabilité" renforce nettement leur attrait auprès des primo-accédants sur la marché de l'or ET des possesseurs qui souhaitent renforcer leurs positions sur l'or physique.

Cas des Napoléon 20 Francs :



Pièce, de loin, la plus négociée sur le marché Français, sa prime s'est littéralement envolée au mois d'août atteignant +22 % (contre 5 à 9 % au 1er semestre). La demande est TRÈS TRÈS forte. Sa valeur à pris 32 % en 2 mois.

Cas de 50 Pesos Mexicains :



Pièce traditionnellement à prime nulle (elle l'était encore début juillet) ou presque (+ ou - 1 %), c'est aussi la plus grosse pièce cotée sur le marché français (37,5 gr). La demande en or fut telle que sa prime est allée jusqu'à +10 %.

Cas du Krugerrand Sud Africain :



Pièce internationale par excellence, son poids d'or fin correspond exactement à 1 once (31,1 gr), elle est très souvent surcotée aux alentours de 6 à 7 % par le marché français fixé par CPoR Devises. Sa surcote est passée à 11 puis 14 % cet été.

On constate 'grossièrement' un doublement des primes sur l'ensemble des produits 'd'or d'investissement' disponibles en France.

Toutes ces données peuvent être retrouvées sous forme graphique grâce à notre générateur : http://www.ccopera.com/or/evolution-des-cours.html

A lire :