L'or et le tungstène ont des masses volumiques très proches c'est pourquoi ce métal pourrait être utilisé pour des faux lingots. Pour contrer ces faux, il faut s'intéresser à une autre propriété physique, par exemple la résistivité car celle du tungstène est quasiment 3 fois supérieure à celle de l'or.

Pour cela, nous utilisons un micro-ohmmètre qui permet de faire passer un courant dans le lingot en appliquant 2 pinces à ses extrémités. Cela ne fonctionne que sur les contrefaçons de lingots de 1 kg et plus (notamment les barres de 12 kg) car il faut un certain écart entre les pinces. Les pièces et les petits lingots de 50 à 500 gr ne peuvent être testés par cet appareil.

A lire aussi :