L’euro autour des 1,24 dollar
Cette semaine, l’euro poursuit sur le mouvement haussier initié depuis quelques temps déjà. Mardi,il commençait cependant la journée en baisse face au billet vert « dans un marché en consolidation avant la publication de nombreuses données économiques » peut-on lire sur Le Figaro : « Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,2351 dollar, contre 1,2383 dollar lundi vers 22H00 GMT. » Mais le dollar baissait lui aussi face à d’autres devises, notamment le yen.

Néanmoins, à midi, comme l’indique cet article
ZoneBourse.com, il progressait finalement de 0,29 % à 1,2415 dollar. Pourtant, malgré une croissance séquentielle du PIB en France meilleure que prévu, les chiffres concernant les ventes de détail étaient moins bons qu’attendus. Sans compter qu’outre-Atlantique, « le rendement de l'emprunt d'Etat fédéral à dix ans, le T-Note américain, a dépassé hier les 2,70% pour la première fois depuis les premiers mois de 2014 ». Qu’est-ce qui explique cette montée de la monnaie unique alors ?  « L'euro peut toujours compter sur une conjoncture toujours en accélération ainsi que sur des rumeurs entourant la future direction de la BCE, qui pourrait l'année prochaine faire la part belle au 'parti allemand', réputé plus orthodoxe ». 

Mercredi, l’euro était en hausse face au dollar, indique une
news AFP/AWP via Romandie.com, en début de journée : « L'euro montait face au dollar mercredi après le net recul de Wall Street, un discours sans surprise du président américain Donald Trump et avant une décision de politique monétaire de la Réserve fédérale attendue plus tard dans la journée. Vers 07H00 GMT (08H00 HEC), l'euro valait 1,2443 dollar, contre 1,2401 dollar mardi vers 22H00 GMT.» En effet, la monnaie unique profitait du soutien de la croissance la plus forte en zone euro en 10 ans : « La croissance du produit intérieur brut (PIB) a atteint 2,5% en 2017 selon une première estimation de l'Office européen de statistiques Eurostat diffusée mardi. »

« Devises: l'euro ne craint pas la Fed et tient les 1,24 dollars » c’est le titre d’un article de
Boursorama relayant une news CercleFinance.comégalement du mercredi 31 janvier. La devise européenne progressait de 0,32 % face au billet vert, à 1,2445 dollar mercredi midi. 


Trump veut un dollar fort et fait remonter le billet vert
Et c’est
Rtbf.be qui titrait ainsi un de ses articles jeudi 25 janvier en fin de journée. Alors que le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin avait expliqué, au forum économique de Davos, qu’un dollar faible n’était pas une mauvaise chose mais qu’au contraire c’était bon pour les Etats-Unis, favorisant l’export, Trump, lors de son discours, a déclaré que finalement, il voulait voir un dollar fort. On apprend donc que « Le billet vert est immédiatement remonté après la diffusion de l'extrait de cet interview qui sera diffusé dans son intégralité vendredi ». Pour rappel, les propos de Mnuchin avait fait chuter le dollar.

Le dollar recule face à l'euro, le marché attend Donald Trump
Mais cette semaine, l’effet du discours de Trump ne se fait plus sentir sur le billet vert. Certes, lundi, le dollar remontait face à l’euro, indique cette news AFP/AWP via ZoneBourse.com : « Le dollar reprenait du terrain face à l'euro lundi après avoir atteint un plancher de plus de trois ans, la devise américaine soufflant à l'entame d'une semaine chargée en données économiques. »Il était donc soutenu par des événements attendus dans la semaine tels que la réunion de la FED mais aussi le rapport mensuel sur les créations d’emplois en janvier mais c’est surtout l’augmentation significatives des rendements américaine qui jouait en sa faveur, « le taux à dix ans atteignant 2,725% en séance, au plus haut depuis avril 2014 ». Néanmoins, la devise US, peut-on lire, depuis début 2018 « a reculé de plus de 3% par rapport à la monnaie européenne, atteignant vendredi son plus bas niveau depuis décembre 2014 »

Cette autre news AFP/AWP via
ZoneBourse.com du mardi 30 janvier rapporte ainsi que « Le dollar reculait mardi face à l'euro, lesté par un regain de prudence des cambistes avant un discours du président américain Donald Trump (…) » et d’ajouter « "La prudence domine avant le discours sur l'état de l'Union du président Trump (mardi soir), une décision de la banque centrale américaine (Fed) mercredi et un rapport sur l'emploi vendredi", ont réagi les analystes de Western Union».

Boursorama relayant une news Reuters titrait d’ailleurs le lendemain « Les actions se stabilisent, le dollar repart à la baisse » : « (…)le dollar abandonne 0,26% face à un panier de devises de référence et se dirige vers une baisse de près de 3,5% en janvier, son recul le plus marqué sur un mois depuis près de deux ans. Le billet vert n'a trouvé aucun soutien dans le discours sur l'état de l'Union prononcé mardi soir à Washington par Donald Trump, le président américain n'ayant fait aucune annonce spectaculaire tout en évoquant sa volonté de faire voter un plan d'investissement dans les infrastructures de 1500 milliards de dollars.»

Le franc suisse se renforce face à l’euro 
Alors que 2017 a vu le franc ne pas trop s’apprécier, ce qui a été bénéfique à l’économie helvétique, on apprend que ce lundi 29 janvier, « contredisant les attentes des experts, le franc a atteint contre l'euro son plus haut niveau depuis plus de deux mois et demi » dans un article de
La Tribune de Genève. « La monnaie unique européenne cotait moins 1,16 franc lundi, s'échangeant à 1,1553 franc à 14h40. Ce niveau est inédit depuis le 10 novembre environ (…) ».

Un mouvement qui était déjà entamé la semaine dernière, comme en témoigne un article du jeudi 25 janvier de
24heures.ch intitulé « Lundi, Le franc suisse se ressaisit face à l'euro » : « La devise suisse montait face à l'euro, à 1,1678 franc suisse pour un euro, atteignant même vers 16h50 1,1626 franc, son niveau le plus fort depuis mi-décembre. »

Le dollar canadien grimpe
C’est
LaPresse.ca qui nous apprend jeudi 25 janvier que le huard, autre nom de la monnaie canadienne, continuait de se raffermir.

Le dollar australien en hausse
Son homologue australien montait également rapporte le site
Forex. Il semble dans un mouvement haussier.

La couronne norvégienne en légère hausse
Et c’est
Le Figaro qui en parle le jeudi 25 janvier également : « La couronne norvégienne a légèrement accéléré sa progression en cours de séance, gagnant ce soir 0,31% à 0,1044 euro, au plus haut depuis mi-novembre, après le statu quo décidé par la banque centrale. » On y apprend que « La Norges Bank a maintenu son taux directeur à 0,5% ». En effet, la Banque centrale norvégienne estime qu’une politique économique expansionniste reste nécessaire.

Une nouvelle sur laquelle
Les Échos sont également revenus ce même 25 janvier : « La banque centrale de Norvège a maintenu son taux directeur à son plus bas record de 0,50% jeudi, une décision conforme au consensus de 16 analystes interrogés par Reuters.Les perspectives et l'équilibre des risques pour l'économie norvégienne ne semblent pas avoir considérablement évolué depuis la réunion monétaire de décembre, déclare la Norges Bank dans un communiqué. »