Effectuer une opération de change préalable à son départ permet d’éviter de changer dès son arrivée. Si vous n’avez pas déjà réglé vos frais de transit (taxi, bus ou train) pour vous rendre à votre hôtel ou votre location, vous n’aurez d’autre choix que de vous rendre au bureau de change de l’aéroport qui est certes très pratique car à proximité mais les conditions tarifaires sont parfois onéreuses.

       Premier constat de l'étude, 77 % des voyageurs préfèrent utiliser des espèces lorsqu'ils font des achats à l'étranger.


C’est en effet rassurant d’avoir de l’argent quand on arrive dans un pays que l’on ne connaît pas. Penser à effectuer « son change » avant de partir permet de se dégager de multiples considérations :

- Vous vous familiarisez avec la monnaie en question, tant au niveau de la reconnaissance des billets que de la conversion en euros à effectuer lors d’un achat. En effet, les taux de change peuvent surprendre si vous voyagez au Japon, en Indonésie ou au Vietnam; les valeurs des billets sont en milliers voir en centaines de milliers !

Nous faisons en sorte de vous fournir des coupures usuelles, de différentes valeurs, afin d’apprendre à les connaître. Pour certaines devises, nous fournissons même des coupures neuves, seules coupures acceptées (par exemple en Birmanie).

- Vous n’aurez pas à perdre de temps pendant votre séjour à chercher un bureau de change surtout si vous partez juste le temps d’un week-end.

- Vous maîtrisez votre budget car vous avez connaissance du taux de change à l’avance.

- La barrière de la langue peut freiner les envies d’effectuer son change à l’étranger.

- Vous pourrez utiliser votre carte bancaire en complément en faisant attention à vos seuils si vous n'avez pas eu le temps de déplafonner votre carte avant votre départ.


Avoir les billets du pays où vous vous rendez, c’est déjà commencer le voyage !


Et au retour, à la fin du voyage, comment restituer le surplus de devises s'il m'en reste ?

87 % des voyageurs reviennent avec un peu d'espèces non utilisées lors de leur séjour, mais seuls 29 % ont le réflexe de re-convertir ces devises restantes.

C'est pourquoi nous offrons depuis 2013 :
 "
la possibilité de restituer à votre retour, et à un taux de change strictement équivalent à celui appliqué lors de l'achat, les devises achetées en trop." (source : l'Express Votre Argent)