Nous fêtons aujourd’hui le bicentenaire de la mort de Napoléon 1er et nous allons nous intéresser au côté monétaire de sa contribution.

En 1800, Napoléon souhaite favoriser la reprise économique du pays. Il veut ainsi créer une valeur stable et forte. Il crée la Banque de France le 18 janvier 1800, qui s’installe à l’hôtel de Toulouse, rue de la Vrillière à Paris

Pour garantir la stabilité et la fiabilité de cette nouvelle institution, les premières émissions de billets ont leur équivalent en quantité d’ou de la même valeur, pour toute personne qui le souhaite.

Napoléon plaça à la Banque de France une partie de ses fonds propres en gage de confiance envers cette institution, et incita ses proches à faire de même.

Bientôt, la Banque de France fut l’unique banque à pouvoir émettre des valeurs monétaires, et devint la «banque centrale».

Napoléon souhaitait une monnaie stable, il crée le «franc germinal» en 1803: sa valeur est fixe et évaluée en argent: un franc = 5 grammes d’argent.

Les machines qui serviront à fabriquer le franc germinal proviendront des canons pris lors de la bataille d’Austerlitz.

Le système de règlement bimétalliste est mis en place: l'argent est choisi comme étalon, l'or lui est subordonné: le rapport entre or et argent est fixe: une unité d'or correspond à 15,5 unités d'argent, soit 4,5 gr d'argent pour 0,29 gr d'or.

Durant ses campagnes, Napoléon 1er va essayer de faire adopter ce bimétallisme aux pays européens soumis à la France et crée ainsi, une pièce en ou une valeur de 20 francs.

Ce système est adopté par la Belgique en 1832, par la Suisse en 1850 et par la république italienne en 1862: ces pièces ne s'appellent pas de la même façon mais ont le même poids et la même teneur en or: c'est la Convention monétaire du 23 décembre 1865 qui en instituera le principe: on parle bien ici d'une uniformité de la monnaie en Europe: ces monnaies peuvent circuler indifféremment dans tous les pays de la Convention, c'est ce que l'on appelle l ' Union Latine qui fonctionnera pendant plusieurs décennies.

 

Napoléon n’était pas un économiste, mais il a marqué de façon importante notre histoire monétaire. Il avait compris qu'il fallait à son pays une monnaie stable et forte, une banque centrale digne de confiance et une harmonisation de la monnaie.

Le 20 franc Napoléon est désormais une pièce d'investissement, que nous achetons et vendons à nos comptoirs.

Découvrez la 20 Franc Or en vidéo !

Sources :

Les Echos (réservé abonnés)

https://www.gouvernement.fr/partage/10952-creation-du-franc-germinal