Newsletter du 21 au 27 février 2022.png

COURS ET COTATIONS

Évolution des cours de l'or et de l'argent du 21 au 25 février 2022 :

Notons que le cours de l'once d'or a atteint les 1973$ le jeudi 24 février. 
Libellé en euros, ce même cours a enregistré un plus haut historique à 1765€.
  • Cotation internationale de l'once d'or : de 1898$ à 1889$ (-0,47%)
  • Cotation de Londres LBMA  : de 1895$ à 1884$ (-0,58%
  • Pièce de 20 Francs Napoléon (cotation CPOR by Loomis FXGS) : de 323,20€ à 329,90€
  • Le cours de l'once d'argent est passé de 23,91$ à 24,27€ (+1,48%)

MARCHÉS ET MÉTAUX PRÉCIEUX

Le pétrole, avec le baril de Brent, s'est envolé en dépassant les 105$ cette semaine. Rappelons que la Russie est le 2ème ou 3ème producteur mondial de pétrole derrière les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite. 
Toujours sur la thématique énergétique, le prix du gaz naturel a fortement augmenté. Le gaz naturel est devenu la source d'énergie qui réalise la soudure entre l'offre et la demande d'électricité. Il est utile de rappeler que la Russie est le premier producteur mondial de gaz. Si elle décidait de limiter ses exportations, l'impact sur l'inflation et la croissance européenne pourrait être très marqué. L'Europe
demeure très exposée à une crise énergétique car elle est fortement dépendante du gaz russe qui représente 40 % du gaz naturel importé. 
Les marchés devraient être particulièrement sensibles à l'effet des sanctions prises contre la Banque Centrale Russe. On peut s'interroger quant aux conséquences de ces mesures et leur impact sur le cours des devises, du pétrole et des matières premières agricoles. 

Jeudi, le Nasdaq, l'indice des valeurs technologiques aux USA perdait plus de 20% depuis le mois de novembre et l'indice CAC40 abandonnait 10% depuis le début de l'année. Le mouvement de vente était très suivi. La situation s'est améliorée vendredi. Une lecture sectorielle permet de constater que le marché se positionne de façon plus défensive avec des activités qui s'en sortent mieux que d'autres comme la santé ou l'agroalimentaire.

Les ratios du 25 février 2022 :

  1. RATIO LINGOT D'OR / BITCOIN = 60741$ / 39054$ =  1,55 (1,55 en S-1)
  2. RATIO OR / ARGENT = 60741$ / 780$ = 77,87 (79,47 en S-1)

ECONOMIE

La menace cyber est très prononcée. L'Occident, à l'initiative de sanctions prises contre la Russie, risque désormais d'être pris pour cible par les hackers russes. Les spécialistes indiquent que 2 types d'attaques sont possibles : celles visant à saturer les sites web de requêtes, dites attaques de masse, et celles dont l'objectif est de supprimer les contenus des ordinateurs visés. En France, le ministère de l'intérieur a alerté les administrations. Une cyberattaque visant le système de paiements ou une institution financière constitue l’un des plus grands risques pour la finance mondiale.

La croissance estimée en 2022 tablait sur +3,5 % aux États-Unis, 3,9% en Europe et à peu près 5% en Chine en phase de rattrapage post covid mais le conflit et ses conséquences vont certainementpeser sur la croissance mondiale. 
Compte tenu des circonstances et de la nervosité actuelle, les hausses de taux des banques centrales seront moins nombreuses et sans doute effectuées avec plus de prudence que ce qui était anticipé.
Les matières premières comme l'aluminium et les autres matières premières agricoles , blé et maïs, sont au plus haut. L'inflation a peu de chance de ralentir. Elle va sans doute être plus forte qu'attendue et réduire la dynamique de croissance. 

Qui dit crise dit valeurs refuges : 

  • L'euro s'est effondré face au dollar. 
  • Les investisseurs ont délaissé la bourse et se sont orientés vers les obligations souveraines dont le prix a augmenté, ce qui a mécaniquement fait baisser les rendements. Le taux des bons du Trésor US abandonne 4%.
  • L'or a renoué avec ses plus hauts historiques. 

L'INFO DE LA SEMAINE

  • La Russie est le premier producteur mondial de gaz.
  • La Russie est le premier exportateur mondial de blé.
  • L'Ukraine est le 4ème exportateur mondial de blé.
  • La Russie représente 50% de la production mondiale de palladium, 15% du platine et 4% de l'aluminium mondial.

L'interdiction de l'accès au système de paiement international SWIFT pour plusieurs banques russes va sans doute entrainer une chute des investissements dans le pays. Cette mesure va compliquer les paiements à l'exportation et à l'importation. D'autres sanctions visent à empêcher la Banque Centrale Russe d'utiliser une partie de ses importantes réserves internationales (640 milliards de $). 
Quelles seront les conséquences humaines et économiques d'une telle escalade ?